Qu'est-ce que le greenwashing ?

    Le greenwashing est l'utilisation de pratiques déloyales pour masquer délibérément des activités nuisibles aux humains, à la nature et aux communautés. Le greenwashing n'est pas facile à reconnaître, car les entreprises et les individus qui s'y livrent ont tendance à cacher leurs procédés au public.
    Qu'est-ce que le greenwashing ?

    PROTÉGEONS LES ABEILLES

    Comment le reconnaître ?

    Le greenwashing n'est pas facile à reconnaître et à identifier. Les entreprises qui le pratiquent dissimulent intentionnellement leurs activités nuisibles pour l'homme et l'environnement. Ils utilisent des stratagèmes commerciaux pour camoufler leurs effets négatifs et ont pour but de désorienter le consommateur. Les entreprises qui pratiquent des activités éthiques et élaborent des plans pluriannuels axés sur la durabilité sont souvent accusées de "greenwashing", simplement parce qu'elles se sont exposées. En revanche, il est difficile de détecter ceux qui trichent et ceux qui tentent intentionnellement de cacher leurs péchés. Comment le reconnaître ? 1) Analyser la déclaration non financière de l'entreprise ; 2) Examiner en détail le type de biens et de produits vendus par l'entreprise ; 3) Évaluer si l'entreprise est transparente dans ses processus de production ; 4) Rédiger. Écrivez à l'entreprise si vous avez des doutes. S'ils ne répondent pas, ils peuvent cacher quelque chose.

    Pourquoi ce phénomène est-il apparu ?

    Aujourd'hui, il est nécessaire d'être "vert". Les consommateurs soucieux du développement durable connaissent une croissance rapide et représentent la plus grande part de marché de tous les temps. Les entreprises sont confrontées à de nouveaux modes de vie, à de nouvelles tendances du marché et surtout à des personnes qui veulent de la transparence et de l'éthique. Comment s'y prendre pour conquérir ce marché ? Il y a deux façons de procéder : d'abord, amorcer un changement durable ou, dans le second cas, activer des stratagèmes de marketing pour aveugler le consommateur par le greenwashing.

    Erreurs historiques ou phénomènes de greenwashing ?

    Le phénomène du greenwashing a été "découvert" pour la première fois en 1986. Les riches et prospères chaînes hôtelières ont été montrées du doigt. Les hôtels invitaient (et invitent toujours) leurs clients à réutiliser les serviettes et les peignoirs afin de ne pas avoir à les laver quotidiennement. Selon beaucoup, il s'agit de greenwashing, car les entreprises ont réalisé un gain financier en réduisant le lavage. Dans cette théorie, donc, être vert ne signifie pas nécessairement être rentable : vous êtes vert si vous êtes déficitaire. Cette théorie a été réfutée ces dernières années au point d'harmoniser la durabilité environnementale et la durabilité économique. Aujourd'hui, le greenwashing ne concerne plus le profit, mais l'impact réel que vous générez. C'est pourquoi, aujourd'hui encore, de nombreuses chaînes hôtelières continuent à utiliser cette communication.

    Typologie de greenwashing

    Les phénomènes de greeenwashing constatés et sanctionnés sont au nombre de plusieurs centaines dans le monde et d'une dizaine en Italie : 1) les entreprises qui tentent de compenser leur impact sur le CO2 par une reforestation inadaptée, 2) l'étiquetage erroné du recyclage, 3) les produits définis comme éco-durables qui, en réalité, n'apportent aucun avantage environnemental si ce n'est une augmentation du profit pour ceux qui les vendent, 4) les modifications apportées aux logiciels d'analyse des émissions de CO2, 5) les produits sans cruauté qui ont néanmoins été testés sur des cobayes animaux ou même sur des humains.

    De Elena Fraccaro26 septembre 2022
    Vues41Vues
    Partagez

    Derniers articles

    PROTÉGEONS LES ABEILLES